Politique Extérieure

Politique extérieure

Membre de la Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) dont le secrétaire exécutif adjoint est angolais, l’Angola souhaite jouer un rôle stabilisateur en Afrique centrale et entretient des relations étroites avec la RDC. Il participe à la Conférence pour la paix et la sécurité dans les Grands Lacs, dont la première réunion s’est tenue à Dar es Salaam en novembre 2004.

Outre une coopération étroite avec le Portugal et le Brésil, l’Angola joue un rôle important au sein de la “Communauté des pays de langue portugaise” (CPLP). En Afrique de l’Ouest, l’Angola entretient des relations développées avec la Côte d’Ivoire et la Guinée Bissau.

L’action diplomatique de l’Angola se mesure aussi à sa présence dans la Communauté de développement d’Afrique australe -SADC- ( présidence d’août 2002 à août 2003 et présidence pour un an à compter du 1er août 2007 de l’Organe Politique et de sécurité), et au Conseil de sécurité de l’ONU, dont il a été membre non permanent du 1er janvier 2003 au 31 décembre 2004. L’Angola a été élu au Conseil des Droits de l’Homme (CDH) en mai 2007 (mandat de trois ans).

Au sein de l’Union Africaine (UA), l’Angola a été élu pour trois ans à compter de mars 2007 au Conseil exécutif du Conseil de Paix et de sécurité.

L’Angola fait également partie de la Commission du Golfe de Guinée qui rassemble les Etats riverains riches en ressources naturelles (pétrole, mines, bois). Cette commission a été créée en 2006 et Luanda en accueille le siège.

Les Etats-Unis sont un partenaire majeur de l’Angola. En effet, une grande partie du pétrole angolais est extraite par les compagnies américaines (54%) et exportée aux USA (31%). La dernière visite officielle du Président Dos Santos aux Etats-Unis remonte à mai 2004 .

L’Angola entretient des relations anciennes et privilégiées avec la Russie. Une dizaine d’accords intergouvernementaux ont été signés fin 2006 à l’occasion de la visite d’Etat du Président Santos à Moscou et on assiste à un accroissement important de la coopération bilatérale (pétrole, gaz, diamants, secteur militaire ...).

L’Angola développe depuis plusieurs années ses relations avec l’Asie et notamment avec la Chine qui a octroyé plusieurs prêts à Luanda gagés sur les ressources pétrolières. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont crû de manière très importante ces dernières années (1er partenaire commercial de l’Angola en 2006) et la Chine a obtenu la plupart des grands chantiers de reconstruction angolais (aéroport, routes, chemins de fer).

Mise à jour : 16.05.08

Dernière modification : 06/09/2008

Haut de page