Forum France/Angola organisé par le MAEDI, UBIFRANCE et le MEDEF

Le premier « atelier pays » conjointement organisé par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), UBIFRANCE et le MEDEF International, a mis à l’honneur l’Angola. L’évènement s’est tenu le 18 décembre 2014, au centre de convention du MAEDI, à Paris. Il a rassemblé plus de 250 entrepreneurs français, 26 dirigeants d’entreprises angolaises, la presse et les acteurs institutionnels de la diplomatie économique en Angola (Ambassadeur, Représentant spécial du MAEDI pour la diplomatie économique, UBIFRANCE, Service économique, section des Conseillers du commerce extérieur de la France).

L’atelier s’est déroulé autour de deux grands moments :
- une première partie, organisée par UBIFRANCE, présentant l’environnement des affaires en Angola, les secteurs porteurs offrant des opportunités pour nos entreprises françaises, et des conseils pour développer de nouveaux courants d’affaires. Plusieurs entreprises françaises ayant réussi une implantation ou une démarche export en Angola sont venues témoigner de leurs expériences. Des experts français et angolais ont également animé trois tables rondes sectorielles, autour de l’agriculture & l’agroalimentaire ; de l’aménagement urbain ; et des hydrocarbures & mines ;
- une deuxième partie institutionnelle, au cours de laquelle le Ministre Laurent Fabius et son homologue angolais George Chikoti ont tiré le bilan d’une année 2014 marquée par le renforcement des relations entre la France et l’Angola, puis ont signé 2 accords bilatéraux : un accord de facilitation des visas d’affaires et un accord de partenariat économique entre nos 2 pays.

Accord France-Angola sur la facilitation des visas professionnels et pour les VIE.

Les grandes lignes de l’accord sur les visas professionnels, qui entrera en vigueur après publication (en général environ 3 mois de procédure) sont les suivantes :

-  Création d’un visa de circulation permettant de rester à hauteur 90 jours par période de 180 jours.
-  Passage du visa de longue durée de 1 an à 3 ans pour les expatriés.
-  Réduction des délais d’obtention
-  Reconnaissance du système des VIE.

PDF - 640.3 ko

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 13/01/2015

Haut de page